Vous souhaitez également économiser sur le coût total de votre prêt immobilier ?
Depuis quelques années, le rachat de prêt immobilier est devenu un allié de poids dans la lutte pour la hausse de votre pouvoir d’achat. En effet, renégocier votre prêt immobilier peut vous faire économiser jusqu’à plusieurs dizaines de milliers d’euros sur le coût total de votre emprunt. Encore faut-il vous y prendre au bon moment.

Calculez votre nouvelle mensualité !

 

Un Français sur trois rembourse une hypothèque, selon l’enquête Vousfinance d’OpinionWay. Au total, l’encours des crédits immobiliers s’élève à près de 1,1 billion d’euros, selon les dernières données de la Banque de France. La situation de restriction actuelle est donc loin d’être anodine pour le marché, d’autant que le secteur bancaire est également fortement touché compte tenu du manque de personnel présent dans les banques. Cependant, il n’y a aucune raison de paniquer: les dossiers en attente sont toujours en cours de traitement, et il est toujours possible de demander une suspension pour ceux qui remboursent le prêt.

Activité au ralenti

 » C’était le début de l’été « Soupire Ludovic Huzieux, co-fondateur d’Artémis. Il n’est pas surprenant que la crise sanitaire ait brutalement stoppé les intentions d’achat. Les visites ne sont plus possibles dans le secteur immobilier, le marché est saisissant brutalement. Nous n’avons évidemment pas de nouveaux fichiers à traiter, reconnaît Ludovic Huzieux. Cependant, il y a plus de simulations « Mêmes commentaires du leader du marché: » Les agences sont bien sûr fermées au public. Mais nous avons beaucoup de fichiers que nous devons gérer et nous devons encore supporter jusqu’à la libération des fonds, même si les banques sont plus focaliséesprécise Philippe Taboret, directeur général adjoint de Cafpi. Dans le même temps, nous avons toujours une très forte demande de conseils et de simulations. « 

C’est pourquoi les Français semblent toujours intéressés par la pierre, c’est donc une valeur sûre que le marché immobilier, comme les prêts, sait  » la phase de surchauffe de mai / juin, après la période de fermeture, pour tous les projets retardés « , Beth Philippe Buyens, PDG de Capifrance.

Pour l’instant, les signatures d’actes finaux ne sont plus possibles (les études notariales sont closes), un bon réflexe est de demander à l’agent immobilier ou à son notaire de retarder les dates d’expiration des promesses de vente (généralement 90 jours) afin de les bloquer.

Pour sa part, Apic (association professionnelle d’intermédiaires de crédit) a demandé au gouvernementProlonger le délai pour les prérequis crédit (délai pour obtenir une offre de prêt pour acheter un bien), généralement de 45 à 60 jours, à réduire à un minimum de 90 jours pour  » atténuer le ralentissement général du traitement des dossiers dans le secteur bancaire et au sein des différents organismes impliqués dans les transferts immobiliers « Selon nos informations, Bercy n’a pas encore commenté l’affaire, ni les banques.

Suspendre le prêt

 » Ceux qui ont déjà une hypothèque peuvent suspendre leurs paiements mensuels s’ils pensent que l’heure de fermeture entraînera une baisse de leurs revenus, informe Ludovic Huzieux, d’Artémis. Vous devez vous rendre directement à votre banque cette fois «Avant cela, décollez le contrat! De nombreuses institutions proposent aujourd’hui cette option: il est possible de suspendre les délais après 24 mois d’indemnisation pour une durée de 1 à 12 mois, en un ou plusieurs versements.

Cependant, le prêt est toujours couvert sur une base mensuelle.  » Le report du remboursement ne signifie pas que le prêt est interrompu, vous devez donc être protégé à cet intervalle, car les montants empruntés restent dus « Explique Magnolia.fr, un courtier en assurance-crédit.

La demande est très simple (un simple email avec un conseiller bancaire suffit) et elle est gratuite, mais pas une prolongation de délai.  » Il en résulte des intérêts différés et génère des intérêts temporaires, qui s’ajoutent au montant restant à recouvrer Explique Huzieux Ludovic. Retarder les paiements mensuels implique en fait une prolongation de l’heure de début.  » Si vous reporter vos versements de 3 mois, 4 versements supplémentaires seront nécessaires pour rembourser le prêt, ce qui crée des frais d’intérêts supplémentaires, auxquels des cotisations d’assurance supplémentaires doivent être ajoutées. « , Calculé par Magnolia.fr.

Par un exemple, toujours selon les budgets des courtiers, pour un crédit contracté en avril 2018 auprès de 200000 € sur 15 ans à un taux fixe de 1,05% (pas d’assurance), retarder l’échéance de 6 mois à compter du 1er mai 2020 (fonds propres + intérêts) vous coûtera 1049,78 € d’intérêts supplémentaires et prolonger un prêt d’un mois (en plus de 6 – suspensions mensuelles).

Gardez à l’esprit que compte tenu du taux extrêmement faible (1,13% en janvier en moyenne), « Les frais d’intérêt supplémentaires ne seront pas élevés pour ceux dont le crédit est récent « Conclut Huzieux Ludovic.



0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *