Regroupez tous vos crédits en un seul et réduisez vos mensualités !

Réduisez vos paiements mensuels en achetant un prêt à la consommation, qui est une opération de crédit efficace pour les locataires et les propriétaires.

Vous souhaitez rembourser plus d’un prêt ?
Apprenez-en plus et regroupez vos prêts, votre taux d’endettement mensuel diminuera considérablement.
De plus, un seul paiement mensuel facilite la gestion de vos finances.

Simuler votre rachat de crédit

 

Après que les autorités et le secteur bancaire ont pris de nombreuses initiatives ces dernières semaines pour atténuer l’impact économique de la pandémie de coronavirus, il appartient désormais au secteur belge des assurances de faire des efforts.

L’accent est mis principalement sur les groupes de la société les plus touchés par les conséquences économiques de la crise des coronavirus, à savoir le grand nombre de licenciements et d’entreprises forcées de fermer leurs portes, ou leur activité économique est en baisse de.

L’ensemble de mesures annoncé aujourd’hui par Assuralia, l’association professionnelle des compagnies d’assurance, fait partie des travaux du Groupe de gestion des risques économiques (ERMG), que le gouvernement fédéral a créé pour lutter contre les conséquences économiques de la pandémie de coronavirus.

Concrètement, il s’agit notamment de faire preuve de flexibilité vis-à-vis des personnes en difficulté de paiement, de donner un délai à ceux qui doivent rembourser une hypothèque et de développer un système d’assurance en matière de bilan impayé et d’assurance incendie (cette dernière disposition concerne tous ceux qui est devenu chômeur). Il est également important que les assureurs s’engagent à protéger davantage le personnel en cas de chômage temporaire.

Voici un résumé des actions entreprises:

Pour personnes physiques sont temporairement sans emploi en raison de la crise COVID 19:

  • Le secteur des assurances s’engage à continuer de couvrir temporairement les pensions de chômage, de décès, d’invalidité et d’hospitalisation dans le cadre d’une assurance collective (souscrite par les employeurs) sans autres formalités. Le paiement des primes dues par les employeurs dans ce cadre sera reporté au 30 septembre 2020, tandis que le paiement des primes dues par les salariés sera annulé.

  • Les paiements d’intérêts et les remboursements de prêts hypothécaires conclus avec les compagnies d’assurance, ainsi que le paiement des primes d’assurance en cours liées aux prêts hypothécaires, seront suspendus jusqu’au 30 septembre 2020 dans la mesure où l’assuré peut prouver que la crise COVID-19 lui a posé des difficultés financières. Cet accord va dans le même sens que celui que les autorités ont conclu avec les banques. De plus, un paiement différé peut être demandé jusqu’au 30 septembre pour les primes d’assurance incendie liées aux prêts hypothécaires d’une durée comprise entre le 30 mars et le 30 septembre 2020. Cette dernière disposition ne s’applique pas seulement aux personnes licenciées.

  • Concernant toutes les autres polices d’assurance, les preneurs d’assurance qui ont du mal à payer leur prime sont invités à contacter directement leur assureur ou intermédiaire pour voir si une solution appropriée peut être trouvée.

Pour Compagnie touchés par la crise COVID 19:

  • Le secteur des assurances souligne que certaines couvertures d’assurance (accidents du travail, responsabilité civile, etc.) prévoient déjà un ajustement ultérieur de la prime en cas de diminution des activités. Cet ajustement est calculé automatiquement. De plus, en consultation avec leur assureur, les entreprises contraintes de suspendre leurs activités à la demande des autorités peuvent bénéficier d’un report de toutes les primes dues entre le 30 mars et le 30 septembre 2020. Pour toute autre mesure possible de suspension des contrats, il est recommandé aux entreprises de contacter directement leur assureur ou courtier.

  • Concernant les crédits aux entreprises, les assureurs s’adapteront également aux conditions déjà fixées pour le secteur bancaire, à savoir un report des remboursements de prêts (paiements d’intérêts et remboursements de capital) au 30 septembre 2020.

Les réactions

Ministre de l’emploi, de l’économie et des consommateurs

Nathalie Muylle, ministre de l’Emploi, de l’Économie et des Consommateurs: «Nous mettons tout en œuvre pour limiter les dommages à notre économie et maintenir le pouvoir d’achat des ménages. L’essentiel est que l’économie se redresse rapidement. Il faut donc saluer les mesures prises par le secteur des assurances dans ces circonstances exceptionnelles pour continuer à couvrir les risques pour les entreprises et les ménages. «  »

Banque nationale

Au cours des derniers jours, la Banque nationale a mené d’intenses négociations avec le secteur des assurances au sujet de ce paquet. « Nous sommes ravis que le secteur des assurances et le secteur bancaire assument également leur responsabilité socio-économique », a déclaré Jean Hilgers, directeur de la Banque nationale. «Nous sommes également conscients que ces mesures seront prises à un moment où le secteur de l’assurance ressent déjà les effets négatifs des turbulences sur les marchés financiers. La tendance à la baisse des marchés boursiers et l’élargissement des spreads pour les obligations de plusieurs États membres de l’UE ont déjà un impact négatif sur le bilan réglementaire des assureurs, qui est traditionnellement évalué à la valeur de marché. Dans ce contexte difficile, nous remercions Assuralia et ses membres pour cette initiative. «  »

Assuralia

Hilde Vernaillen, présidente d’Assuralia: « Les assureurs montrent leur solidarité d’une part en accordant aux plus démunis les primes et d’autre part la protection d’une protection complémentaire vitale (décès, invalidité et hospitalisation) dans l’assurance collective des personnes en chômage temporaire. «  »

FSMA

« De nombreux consommateurs sont gravement touchés par les mesures nécessaires liées à l’épidémie de COVID-19. Il est donc important que les acteurs du secteur financier s’efforcent d’aider les consommateurs en ces temps difficiles », a déclaré le président de la FSMA, Jean -Paul Servais. «Les mesures prises par le secteur des assurances sont une contribution utile à cet égard. Les consommateurs devraient également bénéficier d’informations correctes et compréhensibles sur les mesures spécifiques liées à cette crise. Pour cette raison, la FSMA encourage les banques et les compagnies d’assurance à communiquer de manière proactive. La FSMA travaille à la mise en place à court terme d’un centre d’appels auquel les consommateurs peuvent adresser leurs questions », poursuit Jean-Paul Servais.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *