Vous souhaitez également économiser sur le coût total de votre prêt immobilier ?
Depuis quelques années, le rachat de prêt immobilier est devenu un allié de poids dans la lutte pour la hausse de votre pouvoir d’achat. En effet, renégocier votre prêt immobilier peut vous faire économiser jusqu’à plusieurs dizaines de milliers d’euros sur le coût total de votre emprunt. Encore faut-il vous y prendre au bon moment.

Calculez votre nouvelle mensualité !

 

Un négociateur immobilier montre quelques maisons à la recherche d'un logement.
Un négociateur immobilier montre quelques maisons à la recherche d’un logement. AFP / MYCHÈLE DANIAU

Avec la baisse importante des taux hypothécaires, de nombreux utilisateurs de prêts renégocient des prêts. Deux solutions s’offrent à eux. Tout d’abord, le plus simple et le moins cher, c’est de négocier avec la banque les conditions de votre prêt. Mais cette approche est rarement réussie …

Une autre consiste à demander à un concurrent de «racheter» son crédit. Cette opération entraîne des coûts supplémentaires: pénalités de remboursement anticipé du prêt initial – limitées à 3% du capital restant – et coûts liés au transfert ou à la création de nouvelles garanties (hypothèque, caution mutuelle, etc.).

Pour rentabiliser le rachat, « deux des trois conditions suivantes doivent être remplies: la différence d’intérêt entre le prêt initial et le nouveau prêt doit être d’au moins 1 point, la durée du prêt est d’au moins 10 ans et le capital restant dû est supérieur à 100 000 EUR, explique Philippe Taboret, directeur général adjoint de Cafpi, un courtier spécialisé dans les prêts hypothécaires. Par exemple, si le taux de différence n’est que de 0,75 point mais que le prêt est de 300 000 euros et la durée est de 10 ans, il ne faut pas hésiter! « 

Au choix de l’emprunteur, la baisse du taux d’intérêt aura des conséquences soit sur la période de remboursement, soit sur le montant des mensualités.

Exemple: pour un prêt de 200 000 € de plus de 20 ans, émis en avril 2009 au taux de 4,60%. Le capital restant à liquider était de 172 596 euros en avril 2013. Compte tenu des coûts, le montant à financer – hors travaux – est de 178 746 euros. Le nouveau prêt est approuvé au taux de 3,05%.

  • Si l’emprunteur souhaite réduire ses mensualités: les mensualités passent de 1 276 € à 1 177 €, soit un bénéfice de 98,5 € par mois. Économie de 18 898 euros.
  • Si l’emprunteur souhaite réduire la durée de son crédit: le montant des mensualités ne change pas mais la durée de remboursement varie de 192 mois à 173 mois, un an et 7 mois de profit et une économie de 23 876 euros.

Mais Cafpi propose également une autre solution: les clients qui souhaitent faire le travail peuvent intégrer le montant nécessaire dans leur prêt lors du rachat du prêt.

« Le montant que la banque a acheté est donc plus élevé et l’emprunteur n’économisera pas sur ses mensualités ou ne réduira pas la durée de son prêt. Mais en contrepartie, il pourra immédiatement financer l’installation de la cuisine, l’aménagement de son grenier … sans argent à payer car la banque paiera. » , explique M. Taboret.

Dans notre exemple ci-dessus, l’emprunteur pourra financer un travail à domicile de près de 15 000 €. Le montant à rembourser s’élève à 193 686 €, mais à mesure que l’échéance diminue, le montant des mensualités et la période de remboursement restent inchangés.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *